Secteur optionnel: la CSMF (presque) satisfaite

Publié le 09/03/2012

En progrès, mais peut mieux faire... La CSMF est en passe d’obtenir du ministre de la Santé une extension du futur secteur optionnel à l’ensemble des spécialistes de secteur 2. Enfin presque... Xavier Bertrand qui s’aprête à sortir son décret instaurant un succédané de secteur optionnel pour les spécialistes de plateaux techniques dont les dépassements régulés (maximum 50% du tarif opposable) seraient pris en charge par les complémentaires, devrait aussi sortir un deuxième décret qui viserait cette fois "l’option de coordination des soins". Cette option conventionnelle est ouverte -depuis la convention de 2005- aux spécialistes (toutes disciplines confondues) de secteur 2 qui acceptent de faire 30% de leur activité en tarif opposable, moyennant prise en charge de leurs cotisations par les caisses sur cette partie de leur activité; et pour le reste de leur activité, ils ne doivent pas dépasser 20% des tarifs opposables en dépassements. Le deuxième décret Bertrand prévoierait donc -comme pour le secteur optionnel- d’intégrer dans les contrats responsables la prise en charge des dépassements d’honoraires de ces médecins de l’option de coordination, ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent.

Le syndicat de Michel Chassang se réjouit de ce qu’il considère comme une avancée. Mais continue de râler sur l’exclusion des médecins secteur 1 de tout dispositif ressemblant de près ou de loin au secteur optionnel. «La CSMF obtient ainsi satisfaction sur sa demande d’élargissement de la prise en charge de l’option de coordination pour tous les médecins, ce qui est plus équitable pour les patients et les praticiens concernés», explique la Conf’ dans un communiqué. Mais, malgré cette «petite avancée pour l’option de coordination», elle estime cependant «que le compte n’y est pas car les médecins de secteur 1 sont, une fois de plus, laissés de côté.»


Source : legeneraliste.fr