Secrets de famille  Abonné

Publié le 18/12/2009

Crédit photo : ©MELAMARE M

Crédit photo : CMENUET IDTV

Une affiche montrant des cyclistes chevelus nus sur leur vélo, assortie d’un titre où il est question de « merditude », c’est moyennement engageant. Pourtant, voilà bien un des films les plus forts de cette fin d’année. La Merditude des choses, de Felix van Groeningen, est l’adaptation du roman autobiographique d’un écrivain belge, Dimitri Verhulst, qui a passionné flamands et néerlandais dès sa publication en 2006.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte