Scandales aux greffes d’organes en Allemagne et en Ukraine

Publié le 03/01/2013

Le Parquet de Leipzig a ouvert une pré-enquête et trois médecins allemands ont été suspendus après la révélation de manipulations pour accélérer des transplantations de foie. Entre 2010 et 2012, 38 patients en attente d'un don de foie ont été inscrits sur un registre de transplantations comme étant en outre sous dialyse, ce qui les a fait remonter dans la liste des opérations prioritaires au détriment d’autres patients. Il n'est pas exclu que de l'argent ait été versé dans le cadre de ces manipulations. Le président de la Fédération des médecins allemands a réclamé des sanctions exemplaires après la découverte de ce scandale dans l’hôpital universitaire de Leipzig. Un scandale du même genre avait déjà secoué l'Allemagne l'an dernier alors que des manipulations avaient été constatées à Göttingen (ouest) et Ratisbonne (sud). Une commission indépendante avait alors été mise sur pied, qui a conduit à la découverte des irrégularités à Leipzig.

L’Ukraine est également secouée par un autre scandale touchant au prélèvement d’organes. Un homme y est accusé d'avoir organisé le départ de six de ses compatriotes vers l’Équateur, le Costa Rica et le Sri Lanka, où ils ont vendu leur rein, a annoncé jeudi le parquet de la région ukrainienne de Ternopil (ouest). L'homme recrutait de jeunes personnes en bonne santé mais avec de graves problèmes financiers et organisait leur départ, légal, chez ses complices à l'étranger. Les prélèvements d'organes étaient réalisés dans des centres médicaux en Equateur, au Costa Rica et au Sri Lanka où les donneurs recevaient une rémunération de 10.000 dollars. Le suspect, dont les services lui rapportaient 2.000 dollars par donneur, a été placé en détention et risque jusqu'à 12 ans de prison.


Source : legeneraliste.fr