Entretien avec le Dr Albert Fhima

Savoir repérer les usagers de drogue  Abonné

Publié le 12/06/2009
Médecin généraliste, médecin coordinateur des réseaux d’addiction, le Dr Albert Fhima a aussi fondé le premier réseau addiction à Lyon, il y a 25 ans. Il continue à prendre en charge des patients dans son cabinet et à former les médecins lors de FMC.

Crédit photo : ©DR

Le Généraliste. Qu’en est-il aujourd’hui de l’implication des médecins généralistes dans la prise en charge des addictions ?

Dr Albert Fhima. Quinze ans après l’arrivée des traitements de substitution aux opiacés (TSO), la méthadone en 1994, puis la buprénorphine en 1996, seuls 5 000 généralistes prennent en charge les patients dépendants aux opiacés, ce qui reste très peu. Ils ont souvent peur de s’occuper de ces patients qui ont une mauvaise image, peur d’être envahis… Et surtout, ils ne se sentent pas suffisamment formés, ce qui n’est pas faux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte