Spondylarthrite ankylosante

Savoir l’évoquer devant des douleurs isolées, (surtout nocturnes)  Abonné

Publié le 27/02/2009

Crédit photo : ©ALIX/PHANIE

En l'absence de critères biologiques ou radiologiques pathognomoniques, le diagnostic de SPA est porté avec retard, 7 ans en moyenne. Or si on n'a pas jusqu'ici prouvé qu'un traitement précoce modifiait le devenir, la prise en charge spécifique rapide épargnerait bien des douleurs à ces patients souvent jeunes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte