Satisfaits par Touraine, la plupart des syndicats de PH renoncent à la grève

Publié le 11/10/2014

Ce devait être à l’hôpital un test, comparable à la "Journée sans professions libérales" du 30 septembre en ville. Finalement, la grève des PH de mardi promet d’être mollement suivie. Quatre intersyndicales de médecins hospitaliers sur cinq ont en effet levé le préavis de grève lancé pour le 14 octobre, estimant avoir obtenu satisfaction sur leurs revendications concernant la gouvernance. Convergences CPH, CMH, INPH et SNAM-HP se disent "satisfaites" des engagements reçus jeudi par la ministre de la Santé Marisol Touraine sur la gouvernance et l'affirmation de son caractère médical.

La commission médicale d’établissement (CME) sera ainsi consultée pour les nominations des chefs de pôle, et rendra un avis pour les nominations de praticiens. Ces "avancées" seront notamment concrétisées dans la future loi santé, qui devait être présentée mi-octobre. En outre, selon ces syndicats, Mme Touraine s'est engagée à ouvrir des négociations sur l'attractivité des carrières. Elles s'appuieront sur une mission sur le sujet confiée à un parlementaire dans les prochaines semaines.

Une organisation, Avenir hospitalier a néanmoins maintenu son préavis, appelant les médecins à l'arrêt des soins non urgents mardi, mettant l'accent sur les conditions de travail, "l'intensification du travail, et le mépris institutionnel quotidien". "25% des postes ne sont pas pourvus, bien plus dans les spécialités à forte permanence des soins et dans certaines zones sinistrées. L'intérim médical amplifie ses ravages dans de nombreux endroits, et pour payer ces intérimaires il y a de l'argent ", dénonce-t-elle.


Source : legeneraliste.fr