Sarkozy fait de la lutte contre l’Alzheimer une dynamique de long terme

Publié le 22/02/2011

Si Nicolas Sarkozy était réélu, il y aurait un second plan Alzheimer. le rpésident de la République a confirmé mardi à Bordeaux son engagement dans la lutte contre la maladie d'Alzheimer au cours d’une table ronde et d’une rencontre de chercheurs au CHU de Bordeaux. «Il va de soi que ce plan 2008-2012 doit être suivi d'un 2ème plan. La lutte contre l'Alzheimer est quelque chose qui doit s'inscrire dans l'avenir jusqu'à ce que l'on trouve un médicament», a déclaré le président de la République lors d'une table ronde destinée à faire un point d'étape du plan lancé en 2008.

«C'est une obligation morale, une obligation de santé publique, mais c'est également une obligation économique, parce que le coût économique pour le pays est bien pire si on ne connaît pas un traitement de la maladie (...) c'est un investissement (...) si on ne trouve pas, on en portera les conséquences pendant des décennies», a-t-il ajouté. Nicolas Sarkozy a également rappelé la mobilisation de l'Europe dans la lutte contre la maladie en indiquant que les chercheurs français pourraient se porter candidats au premier appel à un projet européen «avant la fin de cette année».


Source : legeneraliste.fr