Canicule, pollution, allergies, pathologies tropicales...

Santé, les dossiers chauds du climat Abonné

Publié le 04/12/2015
Santé, les dossiers chauds du climat

ventilo
DR

Difficile d’échapper à la Conférence sur le climat ces jours-ci. Et, pourtant, il n'est pas dit que la santé soit au centre des discussions de la COP 21. Une omission regrettable alors que, sur le terrain, les généralistes seraient en première ligne pour la prise en charge des populations souffrant des conséquences du réchauffement climatique. épisodes plus fréquents de canicule et de pollution, développement des allergies, plus forte prévalence des affections respiratoires, émergence d’infections tropicales en métropole… La liste des risques sanitaires ne cesse de s'allonger. Et ce n'est peut-être que la partie émergée de l'iceberg.

Les généralistes, en première ligne lors de la canicule de l’été, ne devraient pas avoir de mal à s’en convaincre : 2015 pourrait être l’année la plus chaude jamais enregistrée. C’est en tout cas ce qui ressort d’un rapport de l’Organisation météorologique mondiale (OMM) publié le 25 novembre. À l'occasion de la COP 21, l’organisation soulignait que la température à la surface du globe n’est pas loin de franchir « le seuil, aussi symbolique que significatif, que constitue un réchauffement d’un degré Celsius par rapport à l’époque pré-industrielle ». à l’heure où près de 150 chefs d’État et…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte