Pr Christophe Bureau (AFEF)

« Sans les généralistes, l’hépatologie aura bientôt atteint un plafond de verre »  Abonné

Publié le 19/10/2018
Grand rendez-vous de l’hépatologie Française, les 83es Journées scientifiques de l’AFEF viennent de se dérouler à Lyon du 3 au 6 octobre. Moins centrées sur l’hépatite C que les années précédentes, cette édition 2018 a notamment mis l’accent sur l’importance du repérage des maladies hépatiques en médecine générale, qu’elles soient d’origine virale, alcoolique ou métabolique. 
C Bureau

C Bureau
Crédit photo : DR

Hépatites, NASH, hépatocarcinome, etc. : après la révolution que vient de connaître la lutte contre le VHC, le récent congrès français d’hépatologie a été l’occasion de faire le point sur les nouveaux défis de la discipline.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte