Salles de shoot : pour l’Académie de médecine il est urgent d’attendre

Publié le 05/11/2012

Alors que Marisol Touraine a confirmé le mois dernier son intention de mettre en place des expérimentations de salles de consommation supervisées de drogue, l’Académie de médecine fait valoir qu’elle souhaite «exprimer sa position sur le sujet dans le débat public». A cette fin, l'Académie a créé un groupe de travail pluridisciplinaire «chargé de procéder à une analyse de ses implications sanitaires, compassionnelles, économiques et réglementaires, mais aussi d'envisager les possibles conséquences sur la perception de ces pratiques par l'opinion publique.» Dans un communiqué, elle demande au gouvernement d’attendre ses résultats avant de faire quoi que ce soit, «convaincue qu’une telle analyse et les conclusions auxquelles elle aboutira devraient constituer un préalable à la mise en place de l’expérience annoncée.» Début 2011, l’Académie de médecine était déjà intervenue dans le débat, le rapport du Pr Roger Nordmann se prononçant avec vigueur contre la création de salles de shoot.


Source : legeneraliste.fr