Salles de shoot : pour l’Académie, c’est non et pour l’Ordre, c’est risqué

Publié le 06/02/2013

L’Académie de médecine réitère son opposition au projet d’expérimentation des salles d’injection dont la première devrait bientôt être installée à Paris, a priori dans le quartier de la Gare du Nord. L’Académie reprend, dans un communiqué daté de ce mercredi, des arguments qu’elle avait déjà fait valoir en 2011 : « les addictions (...) créent un état de maladie qu’il convient de traiter et non d’entretenir » ; « notre pays est doté de structures de soins aux toxicomanes facilement accessibles et (...) susceptibles de délivrer des produits de substitution » et insiste sur le « coût élevé » d’un tel projet. Elle regrette, d’aileurs, que son avis « n’ait pas été entendu » par les pouvoirs publics ».

De son côté, l’Ordre des médecins demande une « évaluation extérieure » du projet d’expérimentation de salles de shoot. Pour le CNOM, ce faisant « on cautionne l’injection de produits illicites » et « on véhicule un message fort permissif pour les jeunes ». En outre, se pose la question de la responsabilité du personnel médical présent dans ces centres.


Source : legeneraliste.fr