Laits infantiles

S’alimenter « sur mesure » de 0 à 3 ans  Abonné

Publié le 02/10/2009
Parce que l’offre dans le domaine des laits est pléthorique, avec un manque total d’équivalence qualitative, l’Académie nationale de médecine a emboîté, en février 2009, le pas au Comité de Nutrition de la Société Française de Pédiatrie (SFP), recommandant aux praticiens de se laisser guider par leur « bon » sens clinique.

Une chose est sûre, le lait de vache n’a définitivement plus sa place dans l’alimentation du petit enfant jusqu’à un an, et ce malgré une alimentation diversifiée et équilibrée. Actuellement, même si les compositions des laits pour nourrissons diffèrent, ils entrent tous dans une fourchette réglementaire française et européenne.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte