Littérature, vocation médicale et exercice (5)

« Sachs ? P…, mais c’est exactement moi ! »

Publié le 22/08/2015
Même quand ils ne sont pas purement médicaux ou scientifiques, les médecins ont toujours eu une grande appétence pour les livres, en particulier les romans. Cela a donné l’idée à Céline Grimshaw de prendre pour sujet de thèse « L’influence des personnages de praticiens dans la littérature sur la pratique de la médecine générale »*. Chaque samedi de l’été, nous vous proposerons les entretiens réalisés pour ce travail avec sept médecins généralistes qui expliquent comment les médecins héroïques, vertueux, bienveillants, découvreurs ou enquêteurs rencontrés dans leurs lectures ont pu les marquer.

Crédit photo : GARO/PHANIE

Après avoir travaillé dans divers dispensaires, jusqu’à leur fermeture en 1986, avec celui qui allait devenir son associé, le Dr Jean-Pierre N a ouvert un cabinet de médecine générale à Paris. Fan de Martin Winckler dont il a lu tous les opus, il se reconnaît entièrement dans son héros emblématique, Bruno Sachs.

Êtes-vous ce que l’on pourrait appeler un « grand lecteur ?

Pas trop. Je lis dix à quinze livres par an. Un peu plus pendant les vacances où je lis trois ou quatre livres.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)