Rotarix® et Rotateq® innocentés  Abonné

Publié le 04/02/2011

L’Afssaps souhaite actualiser l’information concernant la détection de fragments d’ADN de circovirus porcins dans des lots de vaccin Rotarix® et Rotateq®. Ces virus fréquemment retrouvés dans certaines viandes et autres produits alimentaires n’induisent pas de maladie chez l’homme. L’agence considère ainsi que sa mise en garde et les mesures préconisées en mai 2010 pour ces vaccins peuvent être levées.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte