Dermatologie

Rosacée, une physiopathologie complexe  Abonné

Publié le 06/04/2012
A l'occasion du congrès de la FFFCEDV (Fédération française de formation continue et d'évaluation en dermatologie-vénéréologie), les laboratoires Galderma ont organisé un symposium sur la rosacée, une maladie aux mécanismes complexes.

Crédit photo : ©SPL/PHANIE

« La rosacée touche 4 millions de personnes en France, et 4 patients sur 5 ignorent encore leur diagnostic, signale le Dr Jacques Savary, dermatologue à Paris. En tant que maladie chronique affectant le visage, elle entraîne un repli sur soi du patient, et des répercussions sociales et professionnelles. De plus, les patients, surtout après 45 ans, souffrent de la connotation avec l'alcoolisme. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte