Rester gros ou ne jamais l’être  Abonné

Publié le 29/05/2009

Crédit photo : ©GARO/PHANIE

Lorsque l’on est un homme d’environ 50 ans obèse (IMC › 25 Kg/m2), il ne fait pas bon être revenu dans la norme 25 ans plus tard, selon le travail des chercheurs de l’université de Oulu (Finlande). La mortalité est purement et simplement doublée par rapport à ceux qui n’ont jamais été gros (configuration idéale) et, plus étonnant, en comparaison avec les gros…qui le sont restés ! L’équipe du Pr Timo Strandberg a en effet recontacté 1400 hommes qui faisaient partie d’une cohorte d’hommes sains examinés en 1974 (400 étaient décédés).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte