Sommeil

Respir@dom teste la télémédecine dans l’apnée du sommeil  Abonné

Publié le 25/01/2013
Le service de télémédecine vise à renforcer l’observance des patients atteints d’apnée du sommeil à la pression positive continue avec une étude d’évaluation médico-économique à la clé.

20 à 33 % des patients traités pour apnée du sommeil interrompent leur traitement au cours des quatre premiers mois. Difficultés techniques ou manque de motivation à poursuivre, les raisons ne manquent pas pour se soustraire à la pression positive continue (PPC). Respir@dom est un service de télémédecine qui permet de suivre le fonctionnement de l’appareil, la qualité du sommeil du patient et de gérer les alertes grâce à l’envoi quotidien par télétransmission de données qui enrichissent jour après jour le Dossier Médical Sommeil.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte