Femmes et trouble anxieux généralisé

Respecter le choix des patientes  Abonné

Publié le 12/06/2009

Les approches pharmacologiques ou psychothérapeutiques de l'anxiété généralisé ou idéalement leur association, sont indispensables pour éviter rechutes, récidives ou l'évolution vers une dépression.

Crédit photo : ©BURGER/PHANIE

Lorsque l’anxiété cesse d'être une émotion normale, génère une souffrance et s'inscrit dans la durée, elle devient pathologique. Le TAG concernerait 4% de la population avec un sex ratio de 2 femmes pour un homme.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte