Réseaux mutualistes: les opticiens font les gros yeux

Publié le 20/03/2012

La Fédération nationale des opticiens de France (FNOF) a adressé mardi une lettre ouverte aux candidats à l'élection présidentielle pour dénoncer une "santé visuelle à deux vitesses", mettant en cause les réseaux mis en place par certaines complémentaires santé. La FNOF juge que les valeurs qu'elle défend comme la "santé visuelle", la "proximité" et la "qualité" sont "mises en péril par les pratiques de certains organismes complémentaires santé". Ces derniers temps, plusieurs opticiens et syndicats, dont le lunetier Alain Afflelou, ont assigné en justice des mutuelles comme la MGEN (Mutuelle générale de l'Education nationale) pour distorsion de concurrence, leur reprochant d'avoir leur propre réseau d'opticiens. A l’inverse, la MGEN rétorque que le réseau permet un meilleur contrôle de la qualité et des prix. Un arrêt de la Cour de cassation de mars 2010 a donné tort à la MGEN. La Cour européenne de justice (CEJ) a été saisie également de cette question. Des tribunaux français attendent le résultat de la saisine de la CEJ.


Source : legeneraliste.fr