Cardiologie

Repenser la prise en charge de l’HTA  Abonné

Publié le 03/02/2012
Malgré les nombreuses recommandations, seul un hypertendu sur deux est dépisté et contrôlé, sans amélioration depuis 5 ans. Atteindre 70 % des hypertendus contrôlés en 2015 doit désormais être l’objectif.

L’amélioration de la prise en charge de l’hypertendu passe en premier lieu par un changement d’état d’esprit. En effet, comme l’explique le Pr Jean-Jacques Mourad (président du Comité Français de Lutte contre l’HTA) « L’hypertension ne doit pas être banalisée, il ne faut pas voir un patient avec un chiffre tensionnel mais un patient à haut risque d’AVC et de dépendance. Le patient doit avoir une vision positive du traitement qui n’est plus un traitement à vie, mais un traitement prolongateur de vie et sans maladie handicapante ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte