Remise en liberté du fondateur de PIP : décision le 21 mars

Publié le 16/03/2012

La chambre de l'instruction de la cour d'appel d'Aix-en-Provence examinera mercredi une demande de remise en liberté déposée par la défense du fondateur de la société varoise de prothèses mammaires PIP, Jean-Claude Mas. Jean-Claude Mas a été incarcéré le 6 mars à la prison des Baumettes à Marseille, faute d'avoir réglé le premier versement de sa caution de 100.000 euros, comme prévu par son contrôle judiciaire. L'entrepreneur n'avait versé que 5.000 euros sur les 25.000 requis pour fin février, n'ayant pu réunir cette somme selon sa défense. Cette dernière, qui a fait appel de la décision d'incarcération, invoque notamment le fait que M. Mas avait proposé une maison en garantie.


Source : legeneraliste.fr