Maladie d’Alzheimer

Regain d’intérêt pour les traitements non médicamenteux  Abonné

Publié le 23/09/2011
Alors que le bénéfice des médicaments anti-Alzheimer est discuté, les approches non pharmacologiques suscitent un regain d’intérêt. Mises à l’honneur lors de la Journée mondiale Alzheimer, elles font aujourd’hui partie intégrante de la prise en charge de nombreux patients même si leur efficacité reste à prouver.

Crédit photo : ©VOISIN/PHANIE

Art-thérapie, atelier mémoire, etc. Au cours de ces dernières années, les approches non phamacologiques se sont multipliées dans la maladie d’Alzheimer (MA).

« En complément des expérimentations médicales, s’est développée une prise en charge non médicamenteuse visant à préserver le plus longtemps possible les capacités restantes de la personne malade et à améliorer ainsi sa qualité de vie », s’est félicitée l’Association France Alzheimer à l’occasion de la journée mondiale Alzheimer du 21 septembre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte