Coronariens stables

Réduire la fréquence cardiaque améliore le pronostic  Abonné

Publié le 27/03/2009

Crédit photo : ©ALIX/PHANIE

Comodéré par le Pr Metzger (Paris) et le Dr Attali (Strasbourg), un symposium consacré au rôle de la fréquence cardiaque (FC) chez le coronarien a montré que la réduction de cette dernière par l’ivrabradine (Procoralan®) permet d’améliorer le pronostic des coronariens stables dont la FC de repos est supérieure à 70 bpm.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte