Recherches sur l’embryon : 70 projets autorisés en France

Publié le 30/05/2013

Plus de 70 projets de recherche sur l'embryon ou sur les cellules souches embryonnaires humaines (CSEh) ont été autorisés à titre dérogatoire par l'Agence de la biomédecine depuis 2005, dont deux pourraient déboucher assez rapidement sur des essais cliniques. Quoique en principe toujours interdites en France, les recherches sur l'embryon humain, peuvent bénéficier de dérogations délivrées par l'Agence de la biomédecine. Parmi les projets les plus avancés qui pourraient déboucher rapidement sur une demande d'autorisation d'essais cliniques, Emmanuelle Para-Bordenave, la directrice de l’Agence, a cité l'utilisation de cellules différenciées pour réparer le muscle cardiaque après un infarctus et pour régénérer la peau dans certains cas d'ulcères qui ne guérissent pas. Un troisième projet, un peu moins avancé, concerne l'oeil. La recherche autorisée porte exclusivement sur des embryons surnuméraires, obtenus dans le cadre de la fécondation in vitro lorsqu'il n'y a plus de projet parental, ou porteurs de maladies génétiques graves et destinés à être détruits. L'accord des parents est toujours nécessaire.


Source : legeneraliste.fr