Cinéma : « L’Ennemi de la classe »

Rébellion étudiante  Abonné

Publié le 27/02/2015

Dans un lycée slovène, la professeur d’allemand, très aimée de sa classe, annonce qu’elle doit partir en congé maternité. Elle va être remplacée par un homme froid, peu amène, dont les méthodes pédagogiques déplaisent fortement aux élèves. L’une d’entre elles se suicide. Le professeur serait-il responsable ? La question va hanter le film. La classe se révolte, traite l’homme de nazi. On ne sort quasiment jamais du lycée, comme si l’auteur, Rok Bicek (jeune cinéaste de trente ans dont c’est le premier film) faisait une expérience humaine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte