Réactions contrastées des syndicats à la "Stratégie nationale de santé"

Publié le 09/02/2013

Suite au discours de Jean-Marc Ayrault qui a présenté, vendredi, sa "stratégie nationale de santé", CSMF, FMF et MG France ont fait entendre leurs voix. Le syndicat de Michel Chassang, « se félicite de la volonté de dialogue réaffirmée par le Premier Ministre » mais propose d’avancer « au printemps la négociation sur la médecine de proximité inscrite dans l’avenant n° 8 » sur les dépassements. La CSMF souhaite, en outre, que le gouvernement « tienne bon sur l’application des mesures incitatives ».

Réaction beaucoup mois consensuelle chez Jean-Paul Hamon. Le président de la FMF pointe « un discours appliqué et sans âme » et « un catalogue de bonnes intentions et de paroles creuses ». « Vouloir faire croire que l'accès aux soins est réglé avec l'avenant n° 8 et que les déserts médicaux vont être réglés par 200 praticiens territoriaux en santé est une bien piètre prestation d'illusionniste » peut-on lire dans le communiqué de la FMF.

Enfin, MG France retient en particulier l’accent mis par le Premier ministre sur le recentrage autour du parcours de soins et souhaite que le forfait médecin traitant « prenne toute sa place » dans la rémunération des généralistes. Le syndicat de Claude Leicher espère que le comité des sages désigné par le premier ministre « confirme la place centrale du médecin traitant dans le parcours des soins qui doit être de facto un médecin généraliste ».


Source : legeneraliste.fr