Ranexa®, futur anti-angineux  Abonné

Publié le 11/09/2009

Les bêta-bloquants, les antagonistes calciques et les dérivés nitrés ont une efficacité limitée sur la symptomatologie angineuse et la recherche s’oriente vers de nouvelles classes thérapeutiques. La ranolazine est issue de cette réflexion en proposant un mécanisme d’action inédit sur les canaux sodiques. Ceux-ci sont impliqués dans l’ischémie myocardique en augmentant l’instabilité électrique et les pressions de remplissage ventriculaire gauche. La ranolazine a apporté des preuves cliniques sur 8 129 patients.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte