Si « le Généraliste » était paru en février 1913...

À qui la balle ?

Publié le 10/02/2015

« Combien s’imaginent que les journalistes sont souvent à court de copie ? Ne vous hâtez pas de les plaindre : ils y suppléent par une ingéniosité que vous ne soupçonnez pas.

Notre confrère, Lucien Graux, le très avisé directeur de « La Gazette Médicale de Paris », nous semble à cet égard, détenir le record. Après sa retentissante enquête sur le divorce des aliénés, ne vient-il pas d’en ouvrir aussitôt une autre, qui n’a pas eu moins d’écho, dans le monde médical, voire extra-médical ?

Un chirurgien bulgare ayant extrait une balle reçue par un soldat monténégrin, la revendique comme sa propriété. L’opéré la réclame de son côté : à qui la balle ? M. Graux a consulté un certain nombre de ses confrères sur ce passionnant problème et le plus inattendu, c’est que la plupart, et non des moindres, lui ont répondu ! Comme toujours, les solutions proposées ont été aussi variées que contradictoires ? Mais, nous dira-t-on, qu’en concluez-vous ? Que les chirurgiens ont des loisirs puisqu’ils les occupent à ces vétilles... »

(La Chronique Médicale », février 1913)

Source : legeneraliste.fr