Question de fierté  Abonné

Publié le 18/06/2010

Voilà ce que nous devrions afficher en salle d’attente : « Prochaînement, et en conséquence d’une mesure décidée par les caisses, les personnes dépourvues de leur Carte Vitale verront le montant de la consultation majoré d’un dépassement d’un euro non remboursable ». Nul ne pourra soutenir que consulter en engendrant un préjudice au praticien n’est pas une exigence « particulière » (le cas « général » étant la possession d’une carte). Quant à l’euro, chacun appréciera le montant de ses charges pour rentrer dans ses frais... et dans sa fierté !

Dr Jean-Pierre Dutal, Pontarlier (Doubs)

Source : Le Généraliste: 2531