Troubles du rythme

Quels sports pour quel patient ?  Abonné

Publié le 07/05/2010

Le sport augmente le risque individuel d'arythmie, qu'il s'agisse de FA, de flutter auriculaire ou des arythmies ventriculaire. Cependant, "l'arythmie cardiaque n’est pas la norme du « cœur d'athlète" prévient François Carré (Rennes) et sa découverte nécessite un bilan cardiologique avant d'autoriser une pratique sportive individualisée. Elle doit aussi faire évoquer le dopage ou le surentrainement".

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte