Insuffisance cardiaque (2)

Quelles doses pour quelles molécules  Abonné

Publié le 27/11/2009
Si l'efficacité des ARA II est indiscutablement dose-dépendante, la posologie de ßbloquants doit peut-être s’adapter à l’origine ethnique des patients, notamment des Japonais ….

Les résultats de HEAAL* auront-ils pour conséquence l’augmentation des doses d’ARAII dans l'insuffisance cardiaque (IC) ? Cette étude internationale a randomisé près de 3834 patients en classe II à IV de la NYHA, ayant une fraction d’éjection du ventricule gauche inférieure ou égale à 40%, et tous intolérants aux IEC, pour recevoir du losartan à 50 ou 150 mg/j. Après un suivi médian de 4.7 ans, on recense 1717 évènements du critère primaire (décès de toute cause et hospitalisation).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte