Cardiologie

Quelle place les ßbloquants dans l’HTA aujourd’hui ?  Abonné

Publié le 20/11/2009
Les ßbloquants ont prouvé leur efficacité à réduire la morbi-mortalité dans l'HTA, mais il est logique maintenant de prescrire les ßbloquants vasodilatateurs de 3° génération, mieux tolérés et sans effet délétère sur la glycémie et la sexualité.

Les ßbloquants restent recommandés en première intention dans le traitement de l'HTA (HAS 2005) avec un niveau de preuves élevé chez le coronarien. Ils sont également présents dans les recommandations européennes de 2007 qui consacrent leur efficacité dans l'angor, le post-infarctus, l'insuffisance cardiaque, la tachycardie, dans le glaucome et chez la femme enceinte.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte