Régime hypocalorique et diabète

Quatre marqueurs pour personnaliser la prise en charge Abonné

Publié le 30/09/2011

Avec l’insuline plasmatique et trois marqueurs inflammatoires majeurs, des chercheurs tiennent peut-être enfin le moyen de trier a priori les personnes en surpoids répondeuses à un régime hypocalorique et ainsi personnaliser la prise en charge.

La possibilité d’identifier les personnes en surpoids ou obèses qui tireront un bénéfice d’une restriction calorique avant même de débuter celle-ci serait un outil pertinent dans la prise en charge de l’obésité. L’étude « Plasma insulin and inflammatory markers prior to weight loss can predict dietary responders » propose quatre marqueurs qui devront être validés sur de plus amples cohortes. 50 personnes obèses ou en surpoids ont été soumises à une restriction énergétique à l’aide d’un régime riche en fibres et en protéines (35% de protéines, 25% de graisses, 40% de carbohydrates : sucres et…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte