Urologie

Quand « uro » rime avec « techno »  Abonné

Publié le 19/12/2014
Que ce soit pour le traitement de la dysfonction érectile ou dans l’incontinence urinaire, en 2014, l’urologie a eu son lot de nouvelles molécules. Mais ce sont aussi les progrès technologiques qui ont marqué la discipline cette année.

Crédit photo : GARO/PHANIE

Dans le cancer de la prostate, un des enjeux - sujet de nombreuses publications en 2014- est de mettre au point une imagerie spécifique de ce cancer. Elastographie, échographie de contraste, etc. plusieurs pistes font l'objet de travaux scientifiques, mais aujourd’hui, la plupart des communications se concentrent sur la valeur ajoutée de l’IRM multimodale, (en particulier des séquences en diffusion) qui semble particulièrement intéressante pour le repérage des lésions antérieures chez les patients présentant un gros volume prostatique et pour le ciblage des lésions à risque.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte