Médecin traitant

Quand le médecin est un patient malgré lui... Abonné

Publié le 19/05/2017
Quand le médecin est un patient malgré lui...

.
VOISIN/PHANIE

La plupart des médecins de famille sont leur propre médecin traitant. Certains s’estiment suffisamment armés pour se soigner et consulter un spécialiste en cas de besoin. Pour d’autres, le manque de temps prend parfois le dessus. Pourtant, selon l’Observatoire de l’Ordre, les généralistes ne vont pas si bien. Mais alors comment se soignent-ils ? Comme ils peuvent, répond une majorité d’entre eux...

Aussi vrai que les cordonniers sont, paraît-il, les plus mal chaussés, les médecins de famille seraient-ils les moins bien soignés ? C’est peut-être ce que pensent les pouvoirs publics, alors que, dans un contexte marqué par le sursaut des phénomènes d’épuisement professionnel dans le secteur médical, en particulier chez les médecins généralistes, le gouvernement a lancé, fin février, sa stratégie d’amélioration de la qualité de vie au travail des professionnels de santé libéraux. L’un des grands axes développés par Marisol Touraine : inciter les praticiens à prendre un médecin…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte