Gynécologie

Quand le gène gêne la contraception  Abonné

Par
Muriel Gevrey -
Publié le 03/06/2016
La contraception peut être complexe lorsqu’une prédisposition génétique est présente et… parfois méconnue de la patiente et de son médecin. Ces pathologies, certes rares, peuvent exposer à un sur-risque thrombotique comme les thrombophilies, la drépanocytose et les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI).
contraception

contraception
Crédit photo : GARO/PHANIE

Chez une femme avec un risque de maladie thrombo-embolique veineuse, le choix d’une contraception est restreint et il est d’autant plus important que la grossesse et l’interruption de grossesse ont un risque thrombo-embolique intrinsèque élevé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte