Grossesse

Quand la gestation joue les prolongations Abonné

Publié le 09/12/2011
Quand la gestation joue les prolongations


©Tetra BSIP

Si près de 20 % des femmes enceintes voient leur grossesse se prolonger plus longtemps que prévu, le dépassement de terme, stricto sensu, reste rare et ne requiert pas forcément le déclenchement immédiat de l’accouchement comme le soulignent les nouvelles recommandations du CNGOF.

Contrairement aux idées reçues, la durée normale d’une grossesse est très variable et seulement 30 % des femmes enceintes accouchent entre 40 et 41 semaines d’aménorrhée (SA) quand 20 % prolongent leur grossesse au-delà. Dès lors, à partir de quel moment peut-on réellement considérer que le terme est dépassé et pour quelles patientes faut-il s’inquiéter ? « Par convention, et de façon arbitraire, il est établi que la grossesse est dite prolongée au-delà de 41 SA, mais que le terme n’est dit “dépassé” qu’à partir de 42+SA », précisent les nouvelles recommandations françaises présentées lors…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte