Quand et comment traiter ?  Abonné

Publié le 23/04/2010

Pour traiter, la présence de signes cliniques d'un éventuel déficit androgénique n'est pas suffisante. Il faut d'abord confirmer le diagnostic. L’hormonothérapie androgénique substitutive n’est instaurée qu’après avoir objectivé biologiquement le déficit par deux dosages de la testostérone biodisponible. Un examen de la prostate (toucher + dosage PSA) est nécessaire aussi car un cancer de la prostate, même débutant, représente une contre-indication au traitement substitutif.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte