Prothèses PIP: la cnamts va porter plainte

Publié le 26/12/2011

La Cnamts a décidé de porter plainte contre la société PIP, qui fabriquait les prothèses mammaires de marque Poly implant prothèse (PIP) "pour tromperie aggravée et escroquerie". Une décision prise "en accord avec le ministre de la Santé, Xavier Bertrand", a expliqué samedi 24 décembre à l’AFP, Frédéric Van Roekeghem, directeur général de la Cnamts. Auparavant, le ministre de la Santé Xavier Bertrand a souhaité sur Europe 1 que le fabricant des prothèses suspectées de contenir un gel dangereux pour la santé, "soit retrouvé et réponde de ses actes" comme "celles et ceux qui ont eu un intérêt dans cette société". Fondée en 1991 à la Seyne-sur-Mer (Var), la société de fabrication d'implants mammaires PIP, liquidée depuis mars 2010, a occupé pendant un temps le rang de numéro trois mondial du secteur, fournissant quelque 100.000 prothèses par an, essentiellement à l'étranger.


Source : legeneraliste.fr