Protestations en Espagne sur l’accès aux soins des sans papiers

Publié le 02/09/2012

Des centaines de personnes ont manifesté bruyamment samedi devant un des principaux hôpitaux de Madrid contre l'entrée en vigueur de la réforme de la santé qui supprime l'accès gratuit aux soins pour les immigrés en situation irrégulière. "Aucun être humain n'est illégal !" scandaient les manifestants au milieu d'un concert de klaxons et de sifflets devant l'hôpital Gregorio Marañón. Jusqu'à ce samedi, les immigrés sans papiers pouvaient obtenir une autorisation pour être soignés par les médecins du système public. Le gouvernement de Mariano Rajoy a décidé de limiter désormais leur accès aux soins gratuits pour les enfants, les femmes enceintes et les soins d'urgence. Près de 2.000 médecins ont déclaré leur opposition à ces mesures et ont annoncé qu'ils continueront à soigner les sans-papiers. Des infirmières et d'autres personnels de santé se sont joints à ce mouvement de refus à l'appel d'ONG comme Médecins du Monde. Sept des 17 gouvernements de régions autonomes, compétents en matière de santé, ont annoncé qu'ils refuseront d'appliquer cette loi et maintiendront l'accès aux soins pour les immigrés en situation irrégulière. Devant cette levée de boucliers, le gouvernement a assuré que les sans-papiers continueront à être soignés mais devront payer les soins, en proposant que ceux-ci soient remboursés par leurs pays d'origine, à condition qu'un accord bilatéral le permette.


Source : legeneraliste.fr