Protestation des médecins du travail et de l’ordre contre la réforme Woerth

Publié le 16/09/2010

Le syndicat national des professionnels de santé au travail (SNPST) s'inquiéte de l'indépendance de la médecine du travail, mise à mal selon lui par des amendements au projet de loi sur les retraites adopté mercredi à l'assemblée. Le syndicat dénoncæ notamment l'amendement 730 qui prévoit que les missions des services de santé au travail «sont exercées, sous l'autorité de l'employeur, par les médecins du travail, en lien avec les salariés désignés pour s'occuper des activités de protection et de prévention des risques professionnels ou les intervenants en prévention des risques professionnels (IPRP)». Pour le docteur Mireille Chevalier, l'amendement «renverse la logique de la loi de 1946» qui avait institué la médecine du travail, qui «donnait une entière dépendance aux médecins du travail dans leurs missions», et »confiait aux employeurs l'organisation et le financement». De son côté, l’Ordre des médecins regrette l’amendement adopté et rappelle qu’il ne saurait être question de limiter l’indépendance du médecin du travail.


Source : legeneraliste.fr