Protéine prédictive en chimiothérapie  Abonné

Publié le 05/06/2009

Le niveau d’expression de la protéine MSH2 peut prédire les chances de succès d’une chimiothérapie adjuvante à base de cisplatine dans le cancer du poumon non à petites cellules. Les patients qui expriment peu la protéine répondent mieux que les patients l’exprimant fortement. Fruits du travail du Pr Pierre Fouret, chercheur à l’Institut Gustave Roussy, les résultats de cet essai font partie de la sélection des meilleures présentations du congrès de l’American Society of Clinical Oncology.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte