Dr Vincent Hélis*

« Professionnellement très gratifiant »

Publié le 25/07/2010

Ce qui me plaît dans mon exercice semi-rural ? Un peu tout en fait. D’abord c’est un vrai exercice de médecine générale, je vois des enfants, des hommes, des femmes, des personnes âgées et tous les types de pathologie imaginables. C’est professionnellement très gratifiant. De plus, l’exercice en groupe libère du temps perso. Je dispose d’un jour de libre par semaine et d’un samedi sur trois sans que la continuité des soins pour mes patients soit interrompue. Autant de temps disponible que je peux passer avec mes enfants en bas âge. La semaine, on se répartit le dépôt à la crèche avec mon épouse, infirmière, à raison de deux matinées chacun. Le soir, en revanche, c’est toujours elle qui va les chercher. Et puis entre Niort et Poitiers qui ne sont pas très loin, il est facile de programmer une sortie. A aujourd’hui trente-cinq ans, j’ai l’exercice que j’avais souhaité en m’installant il y a cinq ans.

*Installé en groupe à Frontenay Rohan-Rohan (Deux-Sèvres), 2 652 habitants

Source : legeneraliste.fr