Produit ophtalmique suspecté : le laboratoire allemand se défend  Abonné

Publié le 19/10/2015

La société allemande Alamedics Gmbh, dont un produit ophtalmique est accusé d'avoir fait perdre partiellement la vue à des patients en Espagne et en France, s'est défendu lundi, estimant que les causes des cas de cécité n'avaient pas été "clarifiées".

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte