Dépression sévère

Prévenir récurrences et chronicité  Abonné

Publié le 26/02/2010
La dépression sévère a récemment bénéficié de plusieurs recommandations internationales pour sa prise en charge. Le point avec le Pr Gilbert Bertschy, psychiatre à Strasbourg.

Au delà de l'intensité des symptômes dépressifs comme la douleur morale, l'anhédonie, le ralentissement psychomoteur, le risque de dépression sévère peut être évoqué dans un contexte de trouble psychopathologique (bipolarité, noyau mélancolique...), d'événements de vie dépressiogènes, d'antécédents familiaux de dépression ou de traumatisme infantile... Ce diagnostic de dépression sévère peut être aussi confirmé rétrospectivement en présence de récurrences, de résistance au traitement, de symptômes dépressifs résiduels entre les crises, voire de passage à la chronicité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte