Chirurgie

Prévenir la douleur chronique  Abonné

Publié le 25/11/2011
La douleur chronique affecte 5 à 30 % des patients après une intervention chirurgicale avec une prédominance des douleurs à forte composante neuropathique.

« Soigner la douleur c’est notre objectif, la prévenir c’est mieux ! », a souligné le Dr Nadine Attal (Boulogne- Billancourt) lors du 11 ° congrès de la Société française d’étude et de traitement de la douleur. Les chirurgiens ont été les premiers à s’intéresser à la douleur post-opératoire puisque le geste opératoire crée une douleur qui n’existait pas auparavant. « C’est un modèle unique pour identifier les mécanismes pathogènes et éprouver les stratégies de traitement », a noté le Dr Henrik Kehlet (Copenhague, Danemark), auteur de plus de 700 articles sur ce thème.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte