Dossier spécial Générique

Prescriptions : un nouvel effort demandé  Abonné

Publié le 05/06/2009
Une boîte remboursée sur cinq est désormais un médicament générique. C’était le cas d’une boîte sur vingt en 2003 ! Que cache cette formidable progression ? Les économies sont-elles à la hauteur ? Et surtout, pourquoi la Sécu mise-t-elle sur les CAPI pour aller plus loin ?

Crédit photo : ©GARO/PHANIE

L’obligation de prescrire en DCI pourrait devenir obligatoire… lorsque paraîtront les décrets d’applications du Plfss 2009. Du moins pour le répertoire générique. Pour Catherine Lemorton, députée de la Haute-Garonne, la cause est entendue : « Chez cette petite frange de la population réfractaire au générique, à partir du moment où le médecin écrit en DCI, le patient l’acceptera plus facilement, et cela nous facilitera la tâche, à nous pharmaciens ». En dernier ressort, ils inscrivent « ou générique », « à substituer »…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte