Dr Patrick Ostermann*

« On prend de l’avance »  Abonné

Publié le 24/02/2012

«J’ai commencé à travailler pour l’INSERM voici 5 ans. Au début, on déclarait sur papier, c’était assez difficile et pénible. Mais depuis qu’ils ont mis en place un logiciel de déclaration par Internet, c’est vraiment pratique. On gagne du temps. On peut faire de l’épidémiologie et de la prévention sans feuille, de manière instantanée. Je pense que si cela avait continué sous la forme papier, j’aurai abandonné. C’est intéressant dans notre pratique quotidienne parce que nous sommes aux premières loges de la grippe. Cela nous permet d’alerter au niveau local puis régional.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte