Premier pas vers l’IVG en Espagne

Publié le 27/11/2009

La future loi espagnole de libéralisation de l'avortement a franchi jeudi son premier obstacle parlementaire avec le rejet des quatre motions déposées par des partis d'opposition pour bloquer ce texte élaboré par le gouvernement socialiste. Les motions déposées notamment par le principal parti d'opposition, le Parti populaire (PP, droite) ont été rejetées par 183 voix contre 162. La nouvelle loi vise à instaurer l'Interruption volontaire de grossesse (IVG), une notion inexistante jusqu'à présent dans le droit espagnol, en permettant aux femmes d'avorter librement jusqu'à 14 semaines de grossesse. Le projet suscite l'opposition virulente de l'Eglise catholique, très influente en Espagne.


Source : legeneraliste.fr