Premier de corvée  Abonné

Publié le 25/01/2013

Ce n’est pas encore dans la poche pour les généralistes, et ce n’est pas gagné non plus pour la Sécu… On serait tenté de tirer cette morale du « contretemps » qui a failli amputer la prime à la performance de nombreux praticiens. Panique à bord ! À quelques jours de l’échéance du 31 janvier, seuls 12 % de la profession avaient reporté en ligne les résultats 2012 de son P4P. Les autres ? Ils soignaient les gens, pardi !

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte